L'Bouc du père Kozack, mascotte de l'A.S.Trélon.

img005

 

Article du "Courrier de Fourmies" 23 novembre 1973

img108Le club des supporters de l'A.S.Trélon, on peut le dire, est digne d'un club professionnel.

Nul ne l'ignore maintenant, ce dernier prête main forte à l'équipe fanion tant à domicile qu'à l'extérieur.

On rassemble les mordus, on ramène les égarés et les Marcel Servien, Yvan Dupont, Dinau Simoni, Léon François et nous en passons, payent de leur personne.

Sans risque de se tromper (on le tient du président André Butin), la chasse terminée, il faudra deux autobus sinon trois.

Mais dimanche à Villers-Sire-Nicole, ces supporters forcèrent l'admiration. Comment direz-vous ? Et bien, tout simplement en sollicitant de Mr Kozack, la permission d'y emmener "son bouc".

Aussitôt dit, aussitôt fait. La compréhension du chauffeur du car, un turban rouge et blanc autour du cou, l'Bouc monta dans l'autobus et tout fier s'en alla défiler dans les rues de Villers et sur le terrain bien sûr. A Villers même, on n'avait jamais vu cela. Pierre Robin n'en croyait pas ses yeux. A V.A. il n'y avait pas une ambiance telle, même dans les beaux jours, c'est formidable, l'Bouc du père Kozack sera notre porte bonheur, à Trélon on ne jure que par lui.

 

Une petite anecdote que Bernard Baudemont, secrétaire du club à l'époque, m'a raconté:

On a failli perdre un match par forfait à "cause" de la mascotte, car lors d'un déplacement, le bouc avait déféqué dans le car, et le chauffeur ne voulait pas démarrer tant que l'on avait pas nettoyé son véhicule...